La Descente

Le jeu est simple : aller le plus vite possible d’un point à un autre de la rivière. Seul sur la rivière - c’est une course contre la montre - il s’agit de bien choisir sa trajectoire en fonction des courants et des obstacles naturels que forment les rochers.

Il existe 2 types de courses :

- la descente "classique" d’une durée de 12 à 25 minutes

- la descente "sprint" d’une durée de 30 secondes à 2,30 minutes

 

Les bateaux de descente sont dotés d'une coque très étroite et instable leur conférant une grande vitesse mais peu de maniabilité. Les étraves fines (pointe avant) permettent de fendre les vagues.

Océan Racing

L’Océan Racing regroupe les courses de longue distance en mer (plusieurs km voire plusieurs dizaines de km). Les bateaux utilisés sont dérivés de ce que les ancêtres ont inventé de mieux : les kayaks de mer et les pirogues polynésiennes ou va’a. Les courses sont ouvertes aux compétiteurs individuels et aux équipages : les kayaks de mer ont évolué en longueur et sont le plus souvent sit-on-top (appelés surfskis), ils sont mono et biplaces et mus à la pagaie double pale. Les va’a sont formés d’une coque longue et étroite et d’un flotteur de stabilisation à gauche, elles sont propulsées à la pagaie simple. Elles peuvent être mono, bi ou 6 places.


La durée de course varie selon les catégories et les conditions de mer (on privilégie le vent arrière pour glisser sur les surfs). Le parcours à réaliser est expliqué aux compétiteurs lors du briefing qui a lieu avant le départ. Ensuite, à chacun d’optimiser en tenant compte des courants, des vents, des marques de parcours et de sa forme physique… Pour gagner, il faut allier la technicité, la condition physique, le mental pour gérer la durée et…être bon marin.

La Course en ligne

Cette course se déroule en eau plate, sur un bassin aménagé, lac ou retenue d’eau d’un fleuve. Au coup de feu du starter, les athlètes s’élancent par série à l’intérieur de 9 couloirs parallèles pour 200, 500, ou 1000 m. Après plusieurs séries de qualifications, ils arrivent en finale.

Les bateaux de Course en Ligne sont dotés d'une coque en V, extrêment instable permettant d'optimiser la glisse.

Le Slalom

C'est une course contre la montre où les concurrents doivent suivre un parcours comportant de 18 à 25 portes, de couleur rouge ou verte. On doit passer entre les portes sans les toucher, dans le sens de la descente pour les vertes, en remontée pour les rouges. Chaque touche donne une pénalité de 2 points, tandis qu'une porte franchie de manière incorrecte entraîne 50 points de pénalité. Les pénalités sont ajoutées au temps réalisé qui est converti en points (1 point = 1 seconde).

Le Kayak Polo

Deux équipes de cinq joueurs se disputent un ballon sur un plan d’eau délimité de 35 mètres sur 20, en piscine ou en extérieur, comportant aux extrémités un but (1,20m x 1m) suspendu deux mètres au dessus de l’eau. Le ballon peut être saisi et lancé à la main ou projeté à l’aide de la pagaie. Le gardien, également joueur de champ, protège ses buts en levant la pagaie à la verticale. Jusqu'à trois remplaçants peuvent compléter chaque équipe. Une durée de match de 20 minutes (deux périodes de dix minutes) et quelques règles bien choisies (bateaux plus courts, pointes arrondies et rembourées, porteur du ballon pouvant être poussé à l’eau…) permettent d'obtenir un sport particulièrement détonnant et dynamique.

Marathon

Le marathon se court sur plan d'eau ou rivière (classe I - II). Il s'effectue sur des parcours de 20 à 50 km avec des portages (c'est-à-dire une sortie de l'eau avec le canoë, un ravitaillement éventuel et retour sur l'eau)ou non.
A noter qu'il existe en France de nombreuses courses de longue distance telles que le marathon de l'Ardèche, le marathon d'Argentat qui sont ouvert aussi bien aux embarcations de descente que de course en ligne.

Lorsque le compétiteur prend l'aspiration de l'embarcation d'à côté, il se fait porter par la vague crée par le canoë ou le kayak. On appelle ça "la prise de vague".


Se connecter espace adhérents
Se connecter espace dirigeants

 


Suivez le C.K.F. sur Facebook